Le gouvernement réactive la « prime Macron »

Le Premier ministre annonce le retour en 2021 de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat de 1 000 € ciblée sur les « bas-salaires ». Pour les entreprises, le versement de la prime restera facultatif.

À l’issue d’une conférence avec les partenaires sociaux, le Premier ministre Jean Castex a annoncé lundi la remise en place du dispositif de prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, dite « prime Macron ». Pour les entreprises, le versement de la prime restera facultatif. Dès lors que son versement sera décidé, les entreprises pourront l’attribuer à tous les salariés mais elle devra privilégier, selon les termes du Premier ministre, les travailleurs dits de la « deuxième ligne » (caissiers et autres employés du commerce de détail, agents de sécurité, agents de nettoyage, livreurs, etc.), et de façon plus large, selon la ministre du travail, les « bas-salaires ». Comme en 2019 et 2020, la prime serait exonérée d’impôt sur le revenu et de cotiations sociales à hauteur de 1 000 € ou 2 000 € pour les entreprises ou les branches qui auront soit conclu un accord d’intéressement avant la fin de l’année, soit ouvert une négociation en vue de la revalorisation des métiers de la « deuxième ligne » (accès à la formation, rémunération, conditions de travail, etc.). Le cadrage complet de la prime devrait être précisé dans les prochaines semaines.

© Copyright Editions Francis Lefebvre

Rechercher

NOUS CONTACTER

05 45 39 44 95
contact@frcp.fr


INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER